vendredi 9 mai 2014

My Own Happiness Project // Bilan d'avril et objectifs de mai.

Oups ! Je suis en retard, on est déjà le 9 mai, je n'arrive décidément pas à m'y faire à ce temps qui passe bien trop vite !

Je viens de relire mes objectifs depuis le mois de janvier et je me rends compte que j'ai changé pas mal de choses dans mon quotidien, rien de radical mais je dois avouer que je me sens mieux dans ma peau et dans ma tête depuis quelques temps. J'ai beaucoup réfléchi sur moi, sur mon avenir et j'ai arrêté de ressasser mes erreurs du passé et de me morfondre. J'ai décidé de faire le deuil de mes échecs et de repartir sur de bonnes bases avec de nouveaux projets et des ambitions, revues à la baisse certes, mais qui me conviennent mieux.

Durant ce mois d'avril, j'ai appris à me détendre face à mon avenir, à ne plus le voir comme un vilain monstre mais comme une bonne chose remplie de surprises et d'aventures.

****

Pour ce mois de mai, j'ai envie de continuer sur ma lancée, de consacrer plus d'importance au présent, de savourer ce que j'ai la chance d'avoir pour le moment : du temps !
Je veux provoquer un peu le destin et consacrer plus de temps à ce que j'aime, aux loisirs, au fun. Ça peut sembler contradictoire et peu spontané de "travailler" sur ses loisirs, mais même si je ne travaille pas, comme pour tout le monde, la routine est difficilement évitable.

Mais alors concrètement, je fais comment ? J'ai beau réfléchir, j'ai du mal à trouver ce que j'aime faire pour le plaisir. Je ne suis malheureusement ni sportive, ni créative. Je n'ai pas réellement de passion. Je ne suis pas une grosse fêtarde. J'essaie de penser à ce que les gens aiment faire pour s'amuser : faire du sport ou en regarder à la télé, jouer à la console (oui je suis entourée de beaucoup de garçons!), écouter de la musique, aller à des concerts, aller en boite, faire la fête, jouer aux cartes, faire des mots fléchés (ahah c'est pour mes parents ça!), etc. Mais voilà, comme le dit si bien Gretchen Rubin, ce qui est amusant pour d'autres ne l'est pas nécessairement pour nous. Même si je peux comprendre ces centres d'intérêt, je ne m'y retrouve pas.

J'aime regarder des films et des séries, lire des blogs, écrire sur le mien, cuisiner, manger, lire. Mais j'ai un sentiment étrange par rapport à mes centres d’intérêts, ce sont finalement des plaisirs très solitaires. C'est comme si mes passions étaient moins "légitimes" que celles des autres. Je suis partagée entre les choses que j'aimerais aimer, et ce que j'aime vraiment. Encore une fois : sois toi-même résonne dans ma tête.

Il est toujours difficile de faire une croix sur les choses, de réaliser qu'on ne sera jamais ceci ou cela, que celui que l'on aime ne veut pas de nous ou que l'on n'a pas assez d'argent pour partir en vacances là où on le souhaitait. Mais une fois que le deuil est fait, que l'on connait nos limites, on se rend compte de toutes les choses qui s’offrent encore à nous, que le monde est grand et qu'il y a beaucoup de choses à faire, d'endroits à découvrir et de personnes que l'on ne connait pas encore.

****

Mai : S'amuser sérieusement !

- Trouver du temps pour faire ce que j'aime : lire, cinéma, cuisiner, manger.
Ça peut paraître idiot quand on sait que je ne travaille pas mais j'ai toujours l'impression de ne pas avoir assez de temps pour moi, pour lire par exemple, et j'aimerais y accorder plus de temps. Arrêter de faire des non-activités qui me prennent du temps inutilement et consacrer ce temps à des choses que j'aime faire. Tester de nouveaux restaurants aussi, je n'ai jamais mangé indien par exemple pour je ne sais quelle raison. C'est décidé en mai je mange indien !

- Qu'est-ce que j'aimais faire lorsque j'étais enfant, avant d'être une adolescente ingrate, avant de découvrir internet ? Dessiner, collectionner (les vaches et les grenouilles...), jouer aux Playmobil.
S'il est clair que je ne vais pas jouer aux Playmobil, j'adore jouer aux Sims et pourquoi pas y jouer de façon plus régulière si vraiment ça m'amuse ? Et puis le dessin, j'ai toujours été un peu nulle, mais j'aimais ça, alors pourquoi ne pas essayer d'y consacrer plus de temps aussi, je ne peux que m'améliorer en plus ! Quand aux collections, j'ai toujours aimé ça, maintenant c'est plus la porcelaine que les animaux de mauvais goût mais avec les vide-greniers qui arrivent, ça pourrait être bien d'y passer plus de temps.

- Sortir de sa zone de confort : oui parce que, la nouveauté quand même, c'est toujours bon pour le moral.
Ça peut paraître un peu contradictoire, vouloir consacrer plus de temps à ce que j'aime et, à côté, aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Mais le monde a tant de choses à nous offrir qu'il serait dommage de ne pas en profiter. Et puis ça peut être tout simple, tester un nouveau restaurant comme je vous le disais juste avant, aller visiter un nouveau quartier, voir un film qui ne nous intéresse à priori pas vraiment, etc. Récemment des amis m'ont proposé un karting, je leur ai ri au nez " Moi, du karting ? Ahah, mais vous m'avez bien regardée ?" Avec le recul, un petit challenge de ce genre m'aurait peut-être fait du bien !

****

Désolée je me suis emportée, si vous avez tout lu, je vous en remercie :)
Je vous retrouve demain matin pour la nouvelle petite recette !

14 commentaires:

  1. C'est fou combien tes billets My Own Happiness Project ont le don de m'apaiser ! Je les trouve toujours très constructifs et plein de bon sens. Ils font vraiment du bien au moral. Profites bien de ce nouveau mois :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est fou comme ça me fait plaisir de lire ce genre de retour ! Merci beaucoup, je suis contente de savoir que ça parle à au moins une personne :)

      Supprimer
  2. Salut,
    Je fais partie de ceux/celles qui ont lu jusqu'au bout, et ma premiere reaction est, pourquoi ne partirais-tu tout simplement pas en voyage a l'etranger pour decouvrir, explorer, sortir de ta zone de confort et surtout, surtout, profiter au mieux du temps libre dont tu disposes qui, tu le verras un peu plus tard quand tu travailleras, est tant precieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait partie des choses auxquelles je pense effectivement !

      Supprimer
    2. Cool! Tu irais ou?

      Supprimer
    3. J'ai très envie d'aller au Vietnam. J'en parlerais bientôt sur le blog ;)

      Supprimer
    4. Tres bon choix! J'y ai passe un mois et demi l'annee derniere, donc n'hesite pas si tu veux quelques tips! ou l'Inde :)

      Supprimer
    5. D'accord, c'est noté, merci ! Enfin pour le moment ce n'est qu'un projet dans un coin de ma tête, rien de concret !

      Supprimer
  3. Je pense que tu as toujours été une fille sage et bien éduquée et aujourd'hui cela te pèse car tout devient routine et convention ; à force de vouloir bien faire tu finis par avoir l'impression de ne plus vivre, de ne plus avoir de sensation forte ou de surprise...
    Voici un test. As-tu déjà fumé un joint, couché avec le premier venu, fait une fugue, insulté un prof, posé nue, piqué des trucs dans un magasin, porté des fringues déchirées à un mariage, frôlé le coma éthylique, fait des tatouages et des piercings sur ton corps...? Si tu as que des "non" ou presque à ces questions, c'est que tu es un peu prisonnière de ta vie. (Attention, je ne dis pas qu'il faut avoir fait ces choses-là, mais que n'avoir jamais rien transgressé t'empêche de te libérer de la monotonie et de t'amuser réellement).
    Je ne suis malheureusement guère optimiste sur le succès de ta démarche car tu es trop rationnelle, trop posée là où il y aurait besoin d'un grain de folie, et tu t'inscris dans un schéma de type "il faut que je m'amuse, donc de telle heure à telle heure je vais faire ceci, ensuite je vais faire cela..." mais il n'y a aucune place pour l'imprévu, pour l'instinct, pour ce qui vient du cœur. A l'inverse il y a trop de préméditation, trop de contraintes, de planification, un peu comme si c'était un examen à passer !
    Ce que j'aimerais te dire, c'est qu'un changement d'état d'esprit me semble plus important pour toi aujourd'hui qu'un changement d'activités ou d'habitudes...
    J'aurais aimé t'aider en t'invitant à passer un WE à Paris et à Disney avec moi, mais tu n'accepterais jamais l'invitation d'un inconnu anonyme (et là personne ne peut t'en vouloir ! :)

    PS le resto indien c'est super bon, j'adore ça et j'en fais un par semaine ! et puis maintenant tu as une panoplie d'accessoires indiens qu'il faut étrenner en situation... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai le droit de dire que je trouve ton "test" sans intérêt ? Donc il faut nécessairement se droguer, se saouler, se faire tatouer, insulter les gens, etc. pour s'amuser ? Mais si ça peut te "rassurer" j'ai répondu oui à plusieurs de tes questions, ouf j'ai eu chaud !
      Contrairement à toi, je suis très optimiste quand à ma démarche, puisque j'en vois déjà les effets positifs ! Je sais m'amuser, j'ai juste envie de sortir un peu de ma routine !
      En tout cas j'aurais presque pu accepter ton invitation, j'adore Disneyland ;)

      Supprimer
  4. Tout lu ! Et j'adhère à beaucoup de choses, j'ai aussi pour projet de m'amuser plus et de sortir de ma zone de confort. Je te souhaite bonne chance :)

    RépondreSupprimer
  5. Je me vois à travers ton article, je cherche aussi à renouer avec certaines facette de ma personnalité présentes quand j'étais plus jeune, renouer avec sois même en somme. C'est très bien de rechercher ce anciennes activités qu'on a pu trop vite délaisser pour internet.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré ton article... J'aime de plus en plus les blogs ou la blogeuse se dévoile aux yeux de ses lecteurs... C'est bien plus agréable à suivre... Et je me retrouve dans ce que tu écris... Belle découverte avec ton blog :-)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires qui me vont droit au cœur !